Login Register

Nicolas et Félix : la rencontre !

Félix et Nicolas sont deux amis de 24 ans venant respectivement de Champagne-Ardenne et du Loiret. Ils poursuivent actuellement des études à l’école Centrale Lille – Iteem et sont membres d’Enactus depuis un an. Cette interview est l’occasion pour eux de faire le bilan sur leur engagement étudiant. Rencontre.

Rencontrés à Lyon dans le cadre de leurs études, c’est ensemble que Félix et Nicolas décident de partir pour Lille afin de passer à des études moins théoriques et pour répondre à leur volonté de « faire quelque chose de pratique, de plus appliqué pour mettre des choses en place ». Félix choisit une formation en sciences de l’ingénierie et management de projets tournée vers l’entrepreneuriat et Nicolas s’oriente vers un master en double compétence management et ingénierie qu’il réalise à mi-temps avec Skema Business School.

Félix, passionné de sport et de cuisine et Nicolas passionné de musique et nouvelles technologies ont à cœur d’être dans l’action. En plus de mener un projet d’entrepreneuriat au sein de son école « Gourmet », Félix découvre Enactus à Centrale Iteem en mars 2015 après un retour de l’étranger.

Je ne connaissais pas, on m’a parlé d’entrepreneuriat ça m’a plu. C’était le moyen de lancer un nouveau projet, sans être seulement un projet d’école. En plus, les valeurs d’Enactus m’ont tout de suite plu. Je savais qu’on pourrait être accompagnés et reboostés dans les petits coups de mou et puis avoir des outils et des contacts intéressants.

« Inspirant » et « conviction » sont les termes qui définissent le mieux Enactus pour eux. Une volonté de « faire bouger les choses » les anime. Nicolas explique qu’il a le sentiment que certaines choses ne sont pas bien faites dans la société .

Je pense qu’on peut changer les choses. C’est quelque chose que j’ai toujours eu en moi mais je n’étais pas sûr que ça soit possible ou faisable. En entendant parler d’Enactus, à la vue des outils qui sont à notre disposition et des exemples proposés, je me suis rendu compte que c’est applicable et  que ça peut être concret et réalisable. C’est Enactus qui m’a montré que même à petite échelle, on pouvait faire des choses qui fonctionnent et qui sont en plus économiquement viables. J’étais prêt à m’engager.

Félix et Nicolas nous parlent de leurs débuts et de leurs rôles au sein d’Enactus Centrale Lille – Iteem. Ils sont respectivement Team Leader et chef de projet Enactus. Ils ont mené un projet durant toute l’année, appelé « Alter’Mégots ».  Le projet consiste à proposer un cendrier qui recueille des votes. Les parois transparentes du cendrier permettent d’avoir un aperçu des estimations. Les mégots sont par la suite collectés et envoyés à des partenaires pour de la revalorisation.

Félix explique que ça lui tient à cœur de s’investir dans un projet « plus grand que soi ». Mettre en place une idée qui ne se terminera pas cette année mais qui  perdurera dans le temps avec un plan d’action sur plusieurs années est important pour eux.

Membre actif du projet, Félix nous parle de sa casquette de Team Leader :

« Le rôle de team leader est de penser aux recrutements, atteindre les gens de manière dynamique pour les intéresser et les inclure aux projets pour qu’ils puissent commencer l’année prochaine du bon pied. Ma satisfaction personnelle en tant que président est de me dire qu’il y avait un projet et que nous en comptons maintenant deux alors que ma satisfaction en tant que membre du projet c’est d’arriver à avoir une phase de test concrète ».

C’est aussi une fierté personnelle pour les deux amis car c’est le premier projet qu’ils ont la chance de réaliser jusqu’au bout avec une vraie concrétisation.

Ce projet et à plus grande échelle, leur engagement, a été un vrai challenge. Alors que Nicolas met en avant l’organisation et la gestion du temps, il a parfois eu « l’impression de devoir se démultiplier », Félix raconte que la sensibilisation et la communication ont été un vrai défi et que la mobilisation de l’équipe lui a parfois demandé beaucoup d’efforts « il fallait remotiver l’équipe en décembre, avec les vacances et les préoccupations personnelles ». La sensibilisation étant une étape importante dans le recrutement de l’équipe Enactus et dans la volonté de faire parler du projet.

Nicolas et Félix sont fiers du chemin qu’ils ont parcouru et des défis qu’ils ont relevés. Cet engagement, ils le conseillent à tous les étudiants qui en ont la chance :

Il ne faut pas avoir peur, on se rend vite compte qu’à notre échelle on peut avoir un impact. Et tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir jusqu’où on peut aller. (Nicolas)

L’échec n’est pas une fin en soi. Moi j’ai kiffé faire autant de rencontres, et parler de mes projets avec le réseau Enactus ou dans mon école. Ça permet de confronter ses idées, d’avoir des feedbacks, de se rendre compte qu’il y a d’autres gens qui font plein de choses mais aussi certains qui échouent et ce n’est pas grave. Ça ouvre l’esprit, on grandit. On rencontre des gens avec qui on a envie de bosser. (Félix)

Arrivant chacun au terme de leur scolarité, les deux jeunes hommes se questionnent quant à leur avenir. Nicolas vient de décrocher son stage de fin d’études dans une start-up de la région parisienne, il y fera de la gestion de projets autour des nouvelles technologies et notamment autour de la réalité virtuelle. Félix, lui, rejoindra Londres où il sera chef de produit Marketing Software pour l’Europe.

Les deux amis sont d’accord pour dire que le monde de l’entreprise est en pleine évolution, qu’elle sera probablement plus adaptable, agile et ouverte sur l’avenir.

L’entreprise sera sûrement beaucoup plus tournée vers l’humain qui est le centre d’attention. Il faudra être vigilant aux besoins des employés et à leur implication au sein de l’entreprise et à leur responsabilisation.

Ils ajoutent que :

Le monde de demain sera plus responsable, plus conscient des enjeux qui nous attendent et plus uni pour faire fasse aux principaux enjeux qui sont les nôtres actuellement.

Article : Marine BARBOILLE

 

blog comments powered by Disqus