Login Register

« Ce qui compte vraiment dans la vie : l’humain »

Ce mois-ci nous avons interrogé Clemens Daeschle, Managing Director SAP Labs Paris. Il nous explique l’importance du partenariat entre la Fondation SAP et Enactus France.

1-     La Fondation SAP est partenaire d’Enactus depuis plusieurs années. En tant que leader du marché des applications d’entreprises, qu’est-ce qui dans le programme Enactus vous motive à poursuivre ce partenariat ?

La mission de la Fondation SAP est de façonner un monde meilleur en développant des initiatives à fort impact sur les communautés qui l’entoure, et principalement chez les jeunes dans les domaines qui sont liés au cœur de métier du groupe, les nouvelles technologies et le numérique. Le partenariat avec Enactus s’inscrit pleinement dans cet objectif : il nous permet de mettre notre expertise, notre savoir-faire et notre passion pour l’innovation et la transformation digitale au service des projets des étudiants, d’engager nos collaborateurs auprès des jeunes générations et bien entendu de faire connaître notre entreprise pour à terme recruter des étudiants et des jeunes diplômés.

2-     SAP est au cœur de la révolution technologique actuelle : selon vous, quelles seront les qualités et les compétences dont les étudiants qui sont intéressés par les nouvelles technologies auront besoin pour leur avenir professionnel ?

Pour commencer je pense qu’être curieux et vouloir vraiment comprendre les choses sont des qualités indispensables chez les étudiants intéressés par les nouvelles technologies. « Ne jamais abandonner » est également une façon d’exceller, sachant que tout défi est source d’innovation, et que celle-ci commence souvent par un échec. Au-delà, les compétences liées au design d’interfaces logicielles, aux mathématiques, aux sciences et aux technologies sont également ce que recherchent les recruteurs de l’IT pour faire face aux enjeux et opportunités de notre monde en pleine transformation numérique.

3-     Quelles sont les caractéristiques de la génération Y qui vous interpellent le plus aujourd’hui ? Pourquoi ?

Trop d’égocentricisme ! Ceci bien sûr ne s’applique pas à tous mais j’y vois une tendance. Pour autant que je le sache, la devise de la Génération Y est « on ne vit qu’une fois » ce qui est à mon sens une bonne devise mais à adopter avec prudence : Si on est trop autocentré sur ce qu’on vit, on risque d’en oublier l’autre. A contrario, quiconque est capable de voir la vie du point de vue de l’autre peut se rendre compte de l’énorme potentiel et des opportunités qu’elle a à offrir. Une autre caractéristique qui m’interpelle est la surconsommation des réseaux sociaux. Pour moi, ce sujet est lié au précédent : ainsi j’aime rappeler que le fait d’être connecté en permanence pour partager toutes ces « choses que je fais » ne doit pas pour autant faire oublier l’essentiel et ce qui compte vraiment dans la vie : l’humain.

4-     Pour conclure, avez-vous un conseil à transmettre aux étudiants qui rejoignent le programme Enactus avec l’envie d’innover et de jouer un rôle dans la transformation numérique ?

L’innovation est l’instrument indispensable de l’entrepreneuriat. Elle requiert de l’audace, des idées, de la prise de risque et une envie de changer le monde – autant d’aspects dans lesquels les étudiants d’aujourd’hui excellents car ils sortent volontiers du cadre. Victor Hugo le disait déjà : « Osez, le progrès est à ce prix ».

blog comments powered by Disqus