Login Register

Aurélien DANIEL et Hugo MUGNIER, étudiants ingénieur à l’ENSE3 Grenoble, co-responsables du projet « SE3D »

Aurélien et Hugo sont co-responsables du projet « SE3D » à l’ENSE3 de Grenoble. Ils ont tous les deux 21 ans et nous racontent leur aventure Enactus ainsi que la naissance du projet.

Leur découverte d’Enactus

La naissance du projet SE3D
Sous la forme d’un « potager social », SE3D vise à recréer du lien et de la mixité à travers un lieu qui permet à la fois de jardiner et de fournir en nourriture un centre d’hébergement. Qu’il s’agisse de jeunes, d’étudiants ou d’habitants du quartier, tous peuvent y apprendre et transmettre des connaissances en jardinage. Hugo nous raconte « Nous nous sommes inspirés d’une tentative en Angleterre : un jardin à côté d’un centre de réfugiés. Donc globalement c’était quelque chose que nous devions lancer, nous avions les mains libres pour le construire, et c’était vraiment une thématique qui m’intéressait. L’idée générale existait déjà dans l’essentiel, on l’a un peu repris et adapté à notre manière et en fonction du contexte grenoblois. Nous nous adressons plutôt à CHRS, un centre d’hébergement et de réinsertion sociale. Nous rencontrons par exemple des personnes qui peuvent avoir du mal à gérer leur budget et à s’en sortir en fin de mois… »

3 mots pour décrire votre aventure Enactus
Hugo : Enrichissante, gratifiante, Encourageante
Aurélien : Travail en équipe, gestion de projet, patience
« La réunion avec la mairie, a été un moment fort pour notre projet, parce que nous avons attendu près de 3 mois pour avoir un rendez-vous. Cette étape a été très importante pour l’avancée du projet, nous dépendions, en effet, d’autres personnes et sans leur réponse le projet était bloqué. Au final, nous avons appris que nous ne pourrions pas exploiter le terrain que nous souhaitions, mais au moins, nous avons été fixés et ainsi avons pu avancer. » constate Aurélien.

Ce qui vous a toujours encouragé à continuer le projet ?
Pour Aurélien, c’est « cette impression de faire vraiment quelque chose de concret et d’utile, comparé à tous les cours théoriques qu’on a habituellement. Et j’aime beaucoup le fait de travailler en équipe sur un projet, cela m’a motivé de pouvoir développer des compétences dans ce sens ».

Ce que l’expérience Enactus leur a apporté
Cette aventure leur a donné l’occasion d’apprendre des bases en gestion de projet, en management. Ils ont également appris à communiquer sur le projet en allant vers différents publics : recherche de partenariats, étude de besoins, réunion avec la mairie de Grenoble.
De manière générale, sur le plan professionnel, Hugo en tire des compétences en gestion. Pour lui, être chef de projet permet d’être mieux organisé, d’anticiper les imprévus et de s’y préparer.
Pour Aurélien, le fait de s’investir dans une association est reconnu par les entreprises de par les compétences en gestion de projet et en entrepreneuriat.

Sur le plan personnel : gratifiant et satisfaisant ! c’est « la satisfaction de s’engager dans une cause que l’on veut défendre ! » pour Aurélien qui est important. Pour Hugo c’est « gratifiant car on se sent utile, on comprend que notre action peut vraiment être bénéfique pour d’autres personnes ».

Un moment Enactus que vous n’oublierez jamais ?
« Le séminaire Eclosion m’a particulièrement plu, avec des interventions vraiment très inspirantes. Le moment Enactus que je n’oublierai jamais c’est ces moments dans l’amphi, pendant Eclosion, il y avait une véritable force de groupe qui s’en dégageait ! » déclare Aurélien.
Pour Hugo, « c’est la réunion avec la mairie qui m’a vraiment marqué. Nous n’avons pas obtenu ce que nous souhaitions mais nous avions quand même la certitude que notre projet était intéressant et avait de quoi se développer. Et je pense que tous les membres de SE3D partageaient mon impression ».

Un dernier conseil
Aux étudiants qui rejoindront le programme en septembre : « Lancez vous, on a rien à perdre et tout à gagner avec ce genre d’expérience : dans tous les cas ce sera une expérience très enrichissante ». nous disent à l’unisson Hugo et Aurélien.

Propos recueillis par Colette Bottazzi

blog comments powered by Disqus