Login Register

Rencontre avec Justine Laurent, associée et circulab manager chez Wiithaa

Ce mois-ci nous avons interviewé Justine Laurent, associée et Circulab Manager de Whiithaa qui est partenaire pédagogique d’Enactus.

Le partenariat entre Wiithaa et Enactus a pour objectif de sensibiliser les étudiants du Programme à l’économie circulaire et de les aider à formaliser et repenser leurs projets entrepreneuriaux et solidaires grâce aux outils et concepts de l’économie circulaire pour plus d’impacts.

Dans cette interview, Justine nous explique comment Wiithaa souhaite devenir l’agence de référence pour activer l’économie circulaire avec des programmes d’actions qui permettent d’accéder rapidement à des résultats concrets.

Qui êtes-vous ?
Je m’appelle Justine, j’ai été diplômée d’école de commerce en 2016. J’ai fait une double formation en management international et entrepreneuriat et innovation.

Je travaille sur le thème de l’économie circulaire depuis 5 ans. J’ai commencé par travailler sur le business plan d’une association qui travaillait sur la valorisation des déchets textiles avant de terminer sur un mémoire de recherche mémoire sur les bénéfices économiques et environnementaux de la gestion des ressources dans la filière bâtiment.
Je travaille chez Wiithaa depuis 2 ans et je suis associée depuis 6 mois.
Wiithaa est une agence de design et de conseil dédiée à l’économie circulaire. Nous travaillons avec des organisations privées et publiques pour intégrer les enjeux environnementaux et sociétaux à la création de produits et services.

Comment vous est venue l’idée de Wiithaa ?
Wiithaa a été créée il y a 5 ans. Nous sommes partis du constat qu’aujourd’hui il y avait beaucoup trop de gâchis autour de nous, jusque dans notre système économique. Effectivement cela nuit au développement mais c’est surtout un non-sens; dans la nature il n’y a pas de déchets. Le déchet ultime est synonyme de perte de valeur, aussi bien économique que sociétal. Notre raison d’être c’est de faire disparaître la notion de déchet.

En quoi consiste votre mission de Circulab manager ?
Il y a deux ans nous avons décidé de nous consacrer à la base du problème; ce n’est pas gérer les déchets une fois créés, mais anticiper la fin de vie dès la conception et s’attaquer ainsi à l’éco-conception des business models, produits et services et à la compréhension des principes d’externalités et d’écosystèmes. Depuis deux ans, donc, nous sensibilisons et formons des professionnels à ces enjeux et les accompagnons dans leur transformation, jusqu’au design de process et de produit.  Quand nous avons commencé, et c’est encore le cas, il n’y avait pas de définition unique de l’économie circulaire, chacun appréhendait cette notion comme il l’entendait.

C’est un heureux concours de circonstance – une demande de prestation – qui nous a obligé à créer des outils pour concrétiser ce paradigme et l’appliquer aux business models de manière claire et synthétique. Ainsi est né le Circulab, une méthodologie ludique et collaborative qui compte sur l’intelligence collective pour générer des produits et services plus vertueux et intégrer la notion d’impacts et de collaboration dans la conception.

Ma mission en tant que Circulab manager consiste à développer ces outils et à faire grandir les cas d’applications tout en développant le réseau international de consultants indépendants qui sont formés à la méthodologie pour l’utiliser sur leur territoire.

Au début, le cœur de métier Wiithaa se portait plutôt sur l’événementiel et l’upcycling, aujourd’hui ce sont essentiellement des prestations auprès d’entreprises et vous travaillez également auprès d’autres structures : pourquoi cette évolution ?
Initialement, Wiithaa était une plateforme de mise en relation d’artisans sur le “upcycling”, sur-cyclage en français. Cela consiste à récupérer des matériaux  ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle donc « par le haut ». La finalité était donc l’augmentation de valeur par exemple la création de meubles et modules esthétiques.
Nous nous sommes ensuite concentrés sur la partie événementiel et souhaitions sensibiliser les professionnels et les particuliers par l’experienciel en organisant des ateliers et en concevant des aménagements basés sur valorisation des déchets puis nous nous sommes rendu compte qu’il fallait s’intéresser à la conception et non pas seulement à la gestion du déchets ultime.

C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de pivoter il y a deux ans et demi en travaillant d’avantage sur les modèles économiques et intégrant ces outils à notre stratégie.

Le Circulab en trois mots c’est quoi ?
Le Circulab est le catalyseur de l’économie circulaire. C’est une méthodologie ludique et participative pour faciliter la transition à un monde sans déchet.

Qu’est-ce qui différencie le Circulab ?
Le Circulab est une méthodologie dans laquelle figure différents outils. Nous nous sommes inspirés de choses qui existaient déjà, qui ont prouvé leur efficacité dans une économie dite « linéaire » pour les adapter à l’économie de demain, une économie sans déchet.
Le Circulab board par exemple, aise à concevoir et cartographie un modèle économique mais en intégrant la notion de fin de vie des produits et composants ainsi que la notion d’externalités qu’elles soient sociales ou environnementales.
Aux outils qui existent déjà sur les sujets liés au développement durable ou à l’économie environnementale par exemple, nous apportons un côté ludique et coopératif à travers le jeu.

Le Circulab network a permis la formation de consultants du monde entier : était-ce une volonté de Wiithaa de se développer à l’international ou est-ce que cela s’est produit via la diffusion de vos outils ?
Nous sommes deux chez Wiithaa actuellement ; nous avons la même formation, ce qui est un pur hasard. C’est pourquoi nous nous efforçons de nouer des partenariats solides, notamment avec une agence de design industriel et des experts indépendants. L’économie circulaire concerne tous les secteurs et tous les niveaux de la chaîne de valeur, elle suppose également d’intégrer les spécificités locales des territoires et la collaboration.
Nous avons dans un premier temps formé à l’approche quelques consultants indépendants en France pour nous accompagner sur des services et pour mettre en commun les différentes ressources. Et le réseau a grandi petit à petit, jusqu’à s’étendre à l’international, avec des outils traduits en 5 langues et un ensemble d’expertises très variées.

Vous travaillez également avec les universités, qu’est-ce que peuvent apporter les projets étudiants à Wiithaa ?
Nous intervenons auprès des Master 2 & MBA ainsi qu’auprès de licences 2 et licences 3. Nous travaillons avec les écoles de commerce, les écoles d’ingénieurs, les écoles de designs etc… La puissance de nos outils réside dans l’adaptation de nos outils aux différents profils.

Nous avons moins de limites avec les étudiants, ce qui permet parfois de développer plus facilement leur créativité, et donc la notre. Ils ont également de supers retours à chaud à nous transmettre à travers l’ « apprendre par le faire », aussi bien sur les outils que sur les cas pratiques.

Nous essayons de travailler avec eux sur des cas concrets, concernant des partenariats avec leur université ou école, ou leurs projets de fin d’étude. Cela permet de les sensibiliser sur des thématiques qui touchent directement leurs établissements et qui leur permettent également de leur apporter une expertise sur leur futur métier.

Quels sont les objectifs et les Challenges de Wiithaa dans les années à venir ?
Nous souhaitons faire de Circulab une méthodologie de la transformation vers l’économie de demain (i.e collaborative et sans déchets) que ce soit pour les particuliers ou les professionnels via des outils, des modules de veille, des jeux …
Notre vision est de devenir l’agence de référence pour activer l’économie circulaire avec des programmes d’actions qui permettent d’accéder rapidement à des résultats concrets.

Au niveau interne nous souhaitons développer nos services grâce à notre communauté.

 

En savoir plus : http://wiithaa.com

blog comments powered by Disqus