Login Register

Enactus France à la rencontre O21 de Lille

Plus de quarante intervenants, six conférences, deux jours de débats, un seul rendez-vous : le festival O21 Lille/s’Orienter au 21e siècle organisé par Le Monde les 19 et 20 janvier derniers.

Un peu avant 9 heures, vendredi 19 janvier, le public commence à prendre place dans les amphithéâtres de LILLIAD – Learning center Innovation, basés sur le campus de l’Université de Lille à Villeuneuve D’Ascq. Des lycéens, des étudiants, mais aussi des parents et professionnels étaient présents pour mieux appréhender le monde de demain, afin de trouver sa voie et choisir une orientation en quête de sens.

Dans un monde qui se transforme à toute vitesse, quels métiers vont recruter demain ? Quelles initiatives sont à suivre dans le monde ? Comment se réaliser dans le monde du travail tout en gagnant sa vie ?

Des questions auxquelles les conférences « Choisir », « Anticiper », « Se former », « Créer », « Oser » et « Se réaliser » ont tenté de répondre, le tout orchestré par deux journalistes du « Monde » : Laure Belot, qui s’est fait une spécialité de détecter ces phénomènes émergents dans la société et Emmanuel Davidenkoff, spécialiste des questions d’éducation et rédacteur en chef « diversification éditoriale » du journal Le Monde.

Lors de cette dernière conférence de l’édition O21 à Lille, notre responsable régionale Enactus Hauts-de-France Agathe Vanhaverbeke s’est exprimée. Les échanges avec la salle ont été nombreux :  les spectateurs ont pu envoyer leurs questions anonymement aux invités, grâce à une plateforme mise en place spécialement pour l’événement.

Agathe a pu expliquer que ses études en communication n’ont pas forcément déterminé ses choix professionnels. Elle a en effet d’abord choisi de travailler pour des entreprises et des associations qui faisaient sens pour elle. C’est autour des thématiques de partenariats, de responsabilité sociale d’entreprise et d’entrepreneuriat social qu’Agathe s’est réalisée. Et pour elle, se réaliser, c’est d’abord un cheminement personnel : savoir qui on est, ce que l’on veut et surtout ce que l’on a envie de défendre. Ensuite, la réalisation professionnelle peut devenir une source d’épanouissement. Elle a également tenu à souligner que travailler dans le secteur de l’ESS ne veut pas forcément dire que l’on va se réaliser, l’essentiel, c’est de trouver le sens dans son activité professionnelle, quelle qu’elle soit, en repensant sa façon de travailler et en l’alignant à ses propres valeurs.
Agathe a pu encourager les participants à être curieux et à rencontrer les acteurs locaux pour préciser ses envies et son parcours professionnel.

 

« Ne pas avoir peur de se planter » : un conseil récurrent adressé au public pendant ces deux journées, qu’illustre Clément Dazin lors d’une démonstration de jonglerie : après avoir obtenu un master en management et exercé le métier de technico-commercial, il a finalement osé se lancer pleinement comme gymnaste, danseur et jongleur.

Des temps de rencontre ont également été organisés entre les spectateurs et intervenants, et des expériences d’ateliers en plus petit comité tel que « Lego Serious Play », proposé par l’ICN Business School, pour « prendre les devants sur l’avenir et modéliser son idée du futur ».

Rendez-vous aux conférences O21/s’Orienter au 21e siècle, que Le Monde organise de nouveau à Nantes (16 et 17 février 2018), Bordeaux (2 et 3 mars 2018) et Paris (17 et 18 mars 2018).

En savoir plus : www.lemonde.fr/o21

blog comments powered by Disqus