Banner Image

Rencontrez Moustapha, Team Leader et chef de projet du Savon Nantais

En quelques mois seulement, Moustapha, 22 ans, a su développer un nouveau projet et fédérer une équipe Enactus à l’école Centrale Nantes. Rencontre avec un jeune homme charismatique et ambitieux.

Après avoir fini ses études d’ingénieur en génie électrique réalisées à l’Ecole Hassania des Travaux Publics de Casablanca, Moustapha a intégré l’école Centrale de Nantes. Il y prépare un double diplôme en systèmes embarqués.

Une ambition débordante

Il découvre Enactus il y a  3 ans à Casablanca après avoir visionné la vidéo d’Enactus world wide See Opportunity ? 

« Depuis ce jour je me suis mis dans la tête qu’avant mes 30 ans je porterai un projet qui impactera plus d’un million de personnes à travers le monde.  Je n’ai pas encore trouvé l’idée de ce projet mais  j’y crois! »

Au Maroc, Moustapha est vice Président d’une équipe de 100 personnes. A l’école Centrale de Nantes, il se retrouve seul à parler d’Enactus dans son école : « Je me suis mis devant un stand à l’école pour convaincre 10 personnes de rejoindre une association sans membre ni projet. C’était difficile de les sensibiliser et de les convaincre. Mais ça a marché! »

Il devient ainsi Team Leader et chef de projet de l’équipe Enactus Centrale Nantes. Pour lui, être chef de projet c’est aussi faire avancer les membres de son équipe.

« Etre enacteur, c’est aussi être entrepreneur, et entrepreneur veut dire prendre le risque de prendre les choses en main. Donc évidemment, de temps en temps ou même très souvent, on va se planter, mais c’est normal. Ça m’est arrivé, c’est arrivé à Elon Musk, à Steve Jobs, à monsieur tout le monde…. Mais l’entrepreneuriat c’est tellement beau que même en travaillant sur un projet qui échoue on parvient à apprendre beaucoup de choses. »

Un projet prometteur

Avec sa jeune équipe, Moustapha travaille actuellement sur un projet de recyclage des savonnettes jetées dans les hôtels.

« Nous avons remarqué qu’aux USA plus de 2 millions de savonnettes finissaient chaque jour à la poubelle. En France, aucune étude précise n’a été faite sur la question mais lors de notre étude de besoin à Nantes nous avons noté qu’un hôtel pouvait jeter jusqu’à 200 savonnettes par semaine. »

Aujourd’hui,  le projet est en début d’expérimentation, l’équipe travaille déjà avec 2 hôtels nantais sur la phase de tri et de collecte.

« Nous collectons à vélo ces restes de savons, nous les stérilisons et nous les transformons en savon à l’huile d’argan. Après une vente à des particuliers une grande partie de notre production retournera vers nos hôtels partenaires, favorisant ainsi une économie circulaire. »

Depuis le mois de décembre plus de 1300 savonnettes ont déjà pu être sauvées, et d’ici 2 mois l’équipe espère pouvoir lancer la phase de commercialisation.

Le mois dernier, Le Savon Nantais a été récompensé par la Fondation Vinci pour la Cité, un fonds d’amorçage de 1000 euros leur a été remis. Cela va permettre à Moustapha de voir les choses en grand et d’avoir encore plus d’impact auprès de ses clients et bénéficiaires.

« L’entrepreneuriat social ? C’est stimulant, stressant, challengeant et amusant ! »

Cela va bientôt faire 4 ans, que Moustapha a commencé une grande histoire avec Enactus et l’entrepreneuriat social.

« Je vois l’entrepreneuriat comme un challenge, un milieu stimulant qui demande de la créativité, de l’écoute, du courage et surtout de la patience face à un monde plein d’incertitude et j’adore tout simplement ce milieu. »

Grâce à Enactus, il a pu élargir son réseau et rencontrer des professionnels. « Cette expérience me donne plus de confiance en moi, me fait croire qu’un jour je pourrais être pionnier d’un vrai changement et m’aide à mieux communiquer en public. »

Il est actuellement en stage en tant que chargé de mission chez Alter’action : « Depuis que je suis le programme Enactus, je sais que de nombreuses possibilités d’offres de stage ou d’emploi s’ouvriront à moi. »

« Sans action un projet reste une idée accrochée à ton cœur »

Pour finir Moustapha tenait à adresser ces mots à la communauté Enactus :

« Osez car il n’y a que cela qui nous permette d’évoluer et de progresser. Travaillez en amont sur la problématique avant l’idée. Pour paraphraser Einstein je dirai que la naissance d’un projet est faite de 99% de travail sur la problématique et de 1% d’idéation. Et ensuite PASSEZ A L’ACTION !!!!

Sans action un projet reste une idée accrochée à ton cœur. Il vaut mieux se planter maintenant que de le faire dans 2 ans. Alors agissez !

Soyez audacieux, attendez-vous au meilleur tout en se préparant à affronter quelques tempêtes. Elles contribuent au charme du voyage. Entreprendre, c’est prendre des risques, c’est créer, c’est vivre des véritables aventures.

Il serait dommage de se priver de cette expérience qui donne tant de sens à la vie. »

Soutenez son projet « Le Savon nantais » : https://www.facebook.com/lesavonnantais/?fref=ts

Article : Mildred Horn