Login Register

ARLEX

Un peu de contexte

Benjamin, Corentin, Orlane, Arthur, Augustin, Charles et Simon ont imaginé Arlex pendant la “Moonshot”, une semaine de créativité au sein de leur école, Epitech Lille. En travaillant sur le thème de la foodtech, ces étudiants ont souhaité apporter une dimension sociale au projet. Après quelques heures de brainstorming, ils réfléchissent finalement à l’amélioration des conditions de vie des personnes malvoyantes et aveugles.

Le concept

Faire ses courses au supermarché, choisir ses produits, rentrer chez soi et ranger ses produits est un véritable casse-tête pour une personne aveugle ou malvoyante, elles sont souvent obligées de solliciter leurs proches pour les aider dans cette tâche quotidienne.

Une fois les produits rangés dans les placards, il n’y aucun moyen d’avoir accès aux informations nutritionnelles, date de péremption, informations diverses sur le produit en lui même (bio, vegan, saveur…).

Malgré certaines idées pour rendre ces épreuves plus simples, comme un stylo permettant d’écrire en braille directement sur les produits, aucune solution n’existe !

Pour leur permettre de gagner en autonomie, les étudiants ont pensé à une solution permettant de localiser et connaître leurs produits alimentaires rangés dans leur cuisine grâce à un assistant vocal. Ce système utilise la technologie de radio-identification (RFID), similaire à celle des cartes bancaires sans contact. Dans chaque placard, un lecteur localise des patchs RFID collés sur les produits alimentaires.

Pour appliquer leur solution, ils doivent collaborer avec les enseignes de grande distribution, pour rajouter une étape de pose des patchs. Les produits seront ensuite livrés, directement utilisables.

Les apprentissages

Pour élaborer le concept, l’équipe est allée à la rencontre de leurs futurs bénéficiaires, et notamment de Nicolas Karasiewicz, un entrepreneur lui-même aveugle, qui a tout de suite approuvé le concept proposé, n’ayant lui-même aucun moyen de faire ses courses et de les ranger de manière autonome. Il les accompagne aujourd’hui dans le développement de leur projet et sur la mise en relation avec des usagers pour tester la solution.

En sortant de leur zone de confort, les étudiants d’Enactus Epitech Lille ont appris beaucoup sur la confiance en soi, la prise de parole en public et l’entrepreneuriat social en général. Benjamin nous explique : “Le plus gros challenge pour nous était de présenter notre projet, on a dû changer de pitch toutes les semaines ! Et en participant au séminaire Eclosion, on a beaucoup réfléchi au business model social et à la forme juridique que pouvait prendre notre projet. On a découvert beaucoup de choses, et on a rencontré des gens qui croyaient en notre projet : c’était génial !”

Et la suite…

Suite aux comités des projets d’Enactus France, deux partenaires des Hauts-de-France ont choisi de récompenser le projet avec la remise de fonds d’amorçage. Adeo, la maison-mère de l’enseigne Leroy Merlin, a remis 1000€ pour le projet qui s’inscrit dans la thématique de l’habitat durable. Arlex a également été financé à hauteur de 1000€ par la mutuelle Malakoff Médéric Humanis, qui s’intéressait aux solutions pour les personnes en situation de handicap.

Pour les sept étudiants, cette expérience leur donne de nouvelles idées pour l’avenir, comme celle de se lancer en tant que startup sociale. Ils souhaitent démarcher les enseignes de grande distribution, mais aussi avancer sur le côté technique du projet pour la suite. S’ils avaient un conseil à donner pour les futurs entrepreneurs du changement : avoir confiance en soi et en son instinct, pour foncer et avancer sur son projet.

 


OBJECTIF DE DÉVELOPPEMENT DURABLE N°3 : BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

La bonne santé commence par la nutrition. Sans une alimentation régulière et nutritive, les humains ne peuvent pas vivre, apprendre, éviter les maladies ou mener une vie productive.