Login Register

e-see

École Centrale Lyon (ECL)

Le projet e-see a vu le jour il y a à peine 2 ans, l’objectif de Stéphanie et des cinq co-fondateurs et co-fondatrices : lancer l’application “e-see” courant 2020 !

Mais quelle appli ?

e-see, c’est une application mobile pour smartphone qui permettra aux personnes souffrant de déficiences visuelles (aveugles et malvoyant.e.s) de bénéficier d’une solution durable pour retrouver les objets dans leur environnement et renforcer ainsi leur autonomie au quotidien et leur confiance en eux.elles.

Une âme d’entrepreneur.e 

Pas prêt.e.s à créer une entreprise, Stéphanie, Céliane, Hicham, Johan, Maria et Alexis découvrent Enactus à leur arrivée à l’ECL en septembre 2017. C’est réellement l’année qui suit qu’e-see se développe et l’âme d’entrepreneur.e des six co-fondateurs et co-fondatrices aussi.

Stéphanie n’aurait pas pensé que l’occasion d’entreprendre se présenterait mais elle nous avoue :

“Je suis convaincue qu’un jour, j’aurais trouvé goût à ça et Enactus m’a permis de me rendre compte que l’entrepreneuriat est quelque chose qui me correspond bien”.

Enactus représente pour e-see des valeurs telles que la créativité, le partage ou encore la collaboration. Les six membres du projet partagent davantage cette dernière valeur. En stage ou en césure aux quatre coins du monde, ils.elles réussissent à coopérer et développer e-see, ce projet qui a vu naître une belle amitié et une cohésion d’équipe renforcée.

Outre la collaboration, la création d’un projet, qui plus est à impact social, nécessite une idée, une solution qui répond à un besoin réel de société. Initialement nommé « Let It Drop ! », le projet aurait permis aux déficient.e.s visuel.le.s de retrouver un objet tombé à terre. Après quatre mois d’accompagnement avec la Fondation SAP, remporté lors de notre Soirée Révéler, les étudiant.e.s sont retourné.e.s sur le terrain. Suite à la rencontre d’une cinquantaine de personnes souffrant.e.s de déficiences visuelles, le projet est remis en question et devient e-see. Le but est donc de répondre à un besoin réel : celui de retrouver « easy » un objet qui est juste « ici » ou plus formellement de repérer un objet dans un environnement donné. 

Une âme de visionnaire

Tout cela peut paraître facile, mais après avoir créé le concept de l’application et déposé une enveloppe solo, les étudiant.e.s ont aujourd’hui besoin de savoir-faire et de connaissances spécifiques. Ils.elles ont pu, entre autres, compter sur le soutien du laboratoire LIRIS de l’ECL spécialisé dans la reconnaissance d’images et l’informatique. Ils.elles envisagent également d’embaucher un.e codeur.euse en free-lance, en partie grâce au fond qui leur a été remis par la Fondation SAP lors de l’Enactus Festival. Cela permettrait de finaliser le prototype, qui pourrait être testé grâce aux adhérent.e.s de l’UNADEV (Union des Aveugles et des Déficients Visuels), association qui soutient et parle déjà d’e-see. Une fois les tests effectués, viendra la commercialisation puis l’impact. À moyen terme, la volonté des étudiant.e.s est avant tout de faciliter le quotidien des déficient.e.s visuel.le.s et de leur redonner confiance en eux.elles. Le but sera alors d’avoir un maximum d’utilisateur.rice.s à travers le monde :

« Dans 5 ans, nous dit Stéphanie, nous aimerions commercialiser e-see à l’international. C’est en effet un projet qui n’a pas vraiment de frontière ! »

Rencontre avec Thierry Beyle, mentor de l’équipe d’e-see, aveugle et membre actif de nombreuses associations de déficients visuels et professeur de bureautique pour aveugles.

 

Publié le 19/07/2019 par Manon Duval


OBJECTIF DE DÉVELOPPEMENT DURABLE n°3 : BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

Donner les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges est essentiel pour le développement durable.